.
.

Letendard.net

.

Conférence de presse de l’ABASSEP : cent drames et un appel


L’Association Burkinabè d’Assistance et de Secours populaire a organisé une conférence de presse le Mardi 15 Octobre 2019 à siège situé à la zone 1 de Ouagadougou. Au centre des échanges, il était question d’un appel à la solidarité populaire face aux multiples drames que vit notre pays.

   les conférenciers

Les premiers responsables de la structure ont jugé qu’il était du devoir de leur association de lever le ton face  à l’insécurité et les violences grandissantes qui continuent d’affecter notre pays, notamment une grande partie du nord du Burkina Faso. En tant que structure citoyenne de la société civile, l’ABASSEP nourrit la ferme conviction que seule une solidarité farouche serait la meilleure pilule pour vaincre le mal. Et ce mal, c’est le traumatisme des populations obligées de fuir leurs domiciles, obligées d’abandonner champs et récoltes pour se retrouver à Kongounssi, où elles espèrent protection. Face à ces drames, l’ABASSEP veut jouer sa partition, en proposant des mesures concrètes et des solutions efficaces. Composé en son sein de beaucoup d’hommes de santé, l’association va apporter aux populations désœuvrées une assistance psychologique et des soins de santé dans la mesure de ses moyens. Les populations à la base sont organisées et l’état lutte pour les assister, mais ces efforts ne sont pas suffisants face à des besoins estimés à des milliards. Selon les conférenciers, les besoins des déplacés sont énormes. Le gouvernement peine à les combler, parce que les drames sont multiples et les terroristes fouettent de partout. Pour le docteur Salam Sawadogo, les populations déplacées internes sont une partie de nous-mêmes. Leurs souffrances sont les nôtres. Et l’ABASSEP agit selon sa philosophie première, qui est d’inciter un élan de solidarité populaire pour appuyer les autres. Les jours à venir, la structure va procéder à des collectes de fonds et de biens, afin de remettre aux victimes des derniers évènements terroristes. Ainsi des personnes publiques et privées, des structures bancaires et des sociétés telles que minières seront sollicitées. L’appel de l’ABASSEP est une invitation à l’union sans nulle exclusion. Née depuis les années 2007, elle fait de l’assistance son combat premier. Elle a été au front aux inondations de 2009 et au drame encore récent de Yirgou. Cette fois encore, elle repart sur le terrain à Kongounssi.

                                                                            OBADINI

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *