.
.

Letendard.net

.

Lutte contre l’extrémisme violent : La naissance d’une plateforme sous régionale


Le Samedi 6 Juillet 2019, il s’est tenu au CBC (Conseil Burkinabè de Chargeurs), le lancement officiel d’une plateforme contre l’extrémisme violent, dénommée Front Africain de la Jeunesse contre l’Extrémisme Violent, le FAJEV

Cette manifestation sous régionale a connu la présence des délégations venues du Ghana, du Bénin, du Togo, de la Cote d’Ivoire, du Mali, de la Guinée Conakry et du Burkina Faso. La rencontre de Ouagadougou a été rehaussée par des parrainages multiples de hautes personnalités de notre pays : Harouna Kaboré ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Ismaël Bachir Ouédraogo, ministre de l’énergie, et el adj Seydou Zagré, directeur de Cabinet de la Présidence du Faso. D’autres illustres personnalités parmi lesquelles on peut citer Jean Luc Zongo de la Présidence du Faso, Julie Congo et Désiré Guinco ont assisté à l’évènement qualifié de dernier rempart contre l’extrémisme et les forces du mal. Le comité d’organisation et de pilotage dirigé par Désiré Yaméogo a agencé le lancement à travers de multiples allocutions. Ainsi, après l’ouverture, les représentants des délégations ont successivement intervenu. Quant à Bismarck Teteh du Ghana, la victoire contre le terrorisme passera par une union sacrée des Africains. Il a rendu hommage aux dirigeants africains comme N’kuamé Nkrumah et Thomas Sankara. Après l’intervention des délégations, parole a été donnée à certains invités qui se sont distinguées ces dernières années par leurs combativités auprès de la jeunesse. Selon Julie Congo, la chargée du suivi du programme présidentiel, «la jeunesse est le vrai rempart contre l’extrémisme violent et les forces du mal ».Ainsi, elle a vivement salué la tenue du FAJEV et invité les jeunes à plus d’engagement et de solidarité dans le combat contre l’extrémisme violent. Au terme des interventions, une déclaration a été lue et rendue officielle. En somme, cette déclaration condamne entre autres l’extrémisme violent sous toutes ses formes et prétextes, et invite invité la jeunesse africaine à l’unité sans faille, à une collaboration avec les Force de défense de  sécurité (FDS) afin de vaincre le terrorisme. C’est la Cote d’Ivoire qui portera le flambeau du FAJEV, sur les épaules du jeune Assy Fulgence Assy. Une rencontre aura lieu dans les prochains jours à Abidjan, qui spécifiera les vrais contours du FAJEV.

                                                                                                                         OBADINI




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *