.
.

Letendard.net

.

GENERATION ISAAC ZIDA POUR LA PATRIE : UN APPEL EN APPELLE UN AUTRE ?


GENERATION ISAAC ZIDA POUR LA PATRIE : UN APPEL EN APPELLE UN AUTRE ?

Le samedi 9 Mars 2019, le mouvement Génération Isaac Zida a tenu une conférence de presse au Conseil Burkinabè des Chargeurs. Un seul titre au menu, l’appel à Isaac Zida à venir briguer la magistrature suprême.

 

C’est dans une salle comble d’invités et de journalistes que le mouvement Génération Isaac Zida s’est prononcé solennellement sur son désir et son souhait ardent de voir  Isaac Zida rentrer au pays et se lancer dans la politique. Selon le coordonnateur du Mouvement, Sayouba Ouédraogo, Isaac Zida serait l’homme de la situation. Ayant fait un bref passage dans l’échiquier politique de notre pays, il se serait illustré positivement dans la gestion de la chose publique, dans sa franchise et son amour à la patrie. Selon le coordonnateur, ce bref passage à la tête de notre pays comme président et premier ministre a permis de comprendre que l’homme, grand intellectuel avisé et patriote détient la formule magique pour nous sortir de l’impasse dans laquelle baigne le Burkina Faso. Citant par moment les réflexions puisées dans l’ouvrage «Je sais qui je suis » de Isaac Zida, les « appelants »persistent et signent sur la pertinence de leur combat qui ne serait rien d’autre qu’un appel à l’homme idéal pour remettre ce pays sur les rails. Déjà le 16 Février 2019, ce même mouvement a tenu une rencontre à Bobo,où il était question de parcourir toutes les contrées du pays pour expliquer qui est Isaac Zida. L’appel de ce 9 mars au CBC est juste une suite logique.

Très probablement, la campagne électorale présidentielle de 2020 sera pleine d’étincelles, parce que les appels sont très nombreux. Un premier groupe de jeunes avaient appelé Kadré Désiré Ouédraogo qui avec le temps et l jeu des intérêts, a fini par accepter publiquement à Bobo, l’appel en se portant candidat présidentiel. Alors, un appel en appelle un autre ? Ce qui est sûr, pour que Isaac Zida regagne le bercail et réponse dignement à l’appel de Sayouba Ouédraogo et sa troupe, cet ancien « soldat »devrait répondre à pas mal de préalables. Il a déserté l’armée, ce qui est sans doute une faute éléphantesque. En plus, il devrait faire face à beaucoup de questions suite à son passage au pouvoir. Mais n’étant pas encore sous les verrous, il est libre et peut répondre.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *