.
.

Letendard.net

.

LE BURKINA FASO ET L’UNION EUROPÉENNE: Une coopération culturelle multidimensionnelle arc- en- ciel


LE BURKINA FASO ET L’UNION EUROPÉENNE: Une coopération culturelle multidimensionnelle arc- en- ciel

 

Le lundi 25 Février 2019, il s’est tenu au musée de la musique Georges Ouédraogo à Ouagadougou, un atelier de lancement de deux programmes sur le progrès culturel, au pays des hommes intègres. Cette rencontre de travail renouvelle une fois de plus, la synergie d’actions culturelles entre l’Union Européenne et le Burkina Faso.

 

 

Autorités politiques, administrateurs culturels, hommes de medias, partenaires divers, ils étaient nombreux ce lundi 25 février 2019 à participer au lancement de deux programmes sur la culture, des arts et du tourisme au Burkina. Parmi lesquels, il y’avait le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme Abdoul Karim Sango, le directeur général du développement et de la coopération internationale de la commission de l’Union Européenne, Monsieur Stefano Manservisi et du directeur général de l’Agence Française de Développement.

La présence de ces grandes sommités est un signal fort des excellentes relations culturelles qui existent depuis longtemps entre l’Union Européenne et le Burkina. Cet atelier comme tantôt indiqué s’est penché sur le lancement de deux programmes culturels : le programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture et l’initiative de financement innovative pour la culture. L’UE est consciente de la place qu’occupe la culture dans un pays. En effet, la culture, l’art et le tourisme procurent des richesses et augmentent par conséquent le produit intérieur brut. Le développement culturel réduit la pauvreté et contribue aux brassages des peuples. La culture est sans conteste un canal de partages et d’échanges. Quoi donc de plus normal que cette rencontre se tienne lors du 26iè Fespaco, une Edition si particulière. L’UE ne  limite pas son soutien aux lancements des programmes. Elle est depuis longtemps, le premier partenaire traditionnel du Fespaco. Pour cette édition du cinquantenaire de la grande fête du cinéma africain, l’UE alloue une enveloppe de 300.000 euros pour l’organisation du festival et des prix européens. En rappel, l’UE est un espace communautaire composé de 208 Etats dont la philosophie première s’articule autour de la démocratie et la stabilité.Un autre fait majeur à signaler à cette rencontre du lundi : le ciné Guimbi de bobo a bénéficié du soutien de cette coopération pour sa réouverture. Fonctionnelle depuis 1957 et fermée suite à la conjoncture nationale et aux crises économiques, ce mythique ciné était devenu la  loge tranquille des reptiles et des margouillats têtes rouges. Grâce à la détermination du cinéaste Berni Goldblatat l’Agence française de Développement, cette salle sera ouverte en Novembre 2019.La coopération culturelle Burkinabè vole de plus de plus haut avec l’appui de partenaires

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *