.
.

Letendard.net

.

5 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU G5 SAHEL: EN ATTENDANT NOUAKCHOTT


 

 

5 è ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU G5 SAHEL EN ATTENDANT NOUAKCHOTT

 

Du 31 Janvier au 5 Février 2019, il s’est tenu  l’assemblée générale ordinaire du G 5 Sahel à la salle de conférence de Ouaga 2000. Pour l’occasion, de grandes décisions ont été prises, dont la remise du flambeau au président du Faso Rock Marc Christian Kaboré, et ce pour toute l’année en cours.

 

Crée en 2014 dans un contexte assez trouble et dramatique sur le plan sécuritaire, le G5 sahel est devenue une structure sous- régionale qui s’impose comme une nécessité pour conter l’extrémisme violent, le terrorisme et la criminalité organisée qui sévissent dans la bande sahélienne. Il regroupe La Mauritanie, Le Mali, Le Niger, le Tchad et le Burkina Faso. C’est le Burkina Faso qui a eu l’honneur d’abriter sa 5 e assemblée générale, une rencontre présidentielle des 5 chefs D’État, qui est le parachèvement des travaux déjà faits des experts et des ministres en charge de la sécurité et de défense. Si la philosophie du G 5 s’articule autour de la sécurité et du développement, les présidents se sont penchés sur des projets assez ambitieux comme la création d’une compagnie aérienne et un chemin de fer interrégional. Ce qui sera le vrai remède pour une intégration entre les peuples.

Sur le plan sécuritaire, il est prévues constructions d’infrastructures afin d’intensifier la formation sur la lutte contre le terrorisme. Le japon, grand partenaire du G 5 a remis du soutien substantiel dont plus d’un milliard de Francs CFA revient au Burkina Faso. Le flambeau passe des mains du président Nigérien Issoufou Mahamadou qui a dirigé la structure avec brio pour aller dans celles du Président du Faso. Ce dernier se voit donc décerner un nouveau défi, celui de faire rayonner le G5.Et ce rayonnement se commence par notre victoire contre les terroristes qui attaquent chaque jour nos populations, notamment dans le nord et l’Est du pays. En attendant la 6 è assemblée prévue en Février 2020 à Nouakchott, Rock doit se servir de sa nouvelle casquette pour contrer la gangrène en équipant sérieusement nos forces de défense et de sécurité, et en les faisant encadrer par une hiérarchie  militaire avisée.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *