.
.

Letendard.net

.


La situation nationale Burkinabè est marquée actuellement par des crises, des contestations et des grèves de tous genres. Des voix se lèvent, pour demander  tolérance et compréhension. Ainsi, nous avons reçu à notre rédaction une déclaration d’une ligue assez connue dans notre pays, la LIPF. Nous publions  intégralement le contenu de cette déclaration.

Déclaration de la ligue islamique pour la paix au Faso sur la grève des travailleurs de la santé humaine et animale(SYNTSHA)

Dans un contexte national galvanisé par des revendications de toutes formes aspirant à des besoins et des soucis professionnels et humains tout aussi compréhensibles pour le bien être des uns et des autres

Et surtout avec le mot d’ordre de grève prolongé par le syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale, que la ligue islamique pour la paix au Faso, soucieuse de paix sociale, lance un appel d’accalmie et de compassion à l’endroit des responsables syndicaux du SYNTSHA, afin qu’ils prennent en compte le besoin minimum de nos populations dans les centres de santé.

Des situations déplorables sont constatées où des familles et des personnes en souffrent énormément.

La ligue islamique pour la paix au Faso ne saurait cesser d’implorer la compréhension des travailleurs de la santé à faire de la souffrance des populations leurs préoccupations tout en poursuivant leur dialogue avec les autorités gouvernementales.

Ceci étant, la ligue islamique pour la paix au Faso interpelle nos premières autorités à continuer le dialogue pour la résolution de cette crise, qui ne fait que s’étaler dans le temps au désarroi de nos citoyens dont  des malades en font les frais.

Vivement que notre doléance soit entendue par le SYNTSHA pour qu’il pense sérieusement à assumer le service qu’il faut pour soulager la peine des patients dans les centres de santé.

La ligue islamique pour la paix au Faso décline toute pensée susceptible de croire qu’elle s’immisce dans un dialogue voulant faire obstacle à une démarche quelconque du SYNTSHA. Elle demeure toujours dans sa dynamique de promouvoir l’entente et la paix, tout en espérant une issue favorable pour nos frères et sœurs du corps  médical.

Aussi, la Ligue Islamique pour la Paix au Faso, par ses cheiks, ses imams et de tous les musulmans demandent pardon et pardon à nos sœurs et frères de la santé et aux autorités gouvernementales au nom d’Allah le Tout Puissant, afin que nous puissions ensemble sauver des milliers de vies pour l’intérêt de nos braves populations.

Car dans l’islam, il est dit que celui qui pardonne sera l’ami éternel du bon Dieu.

La ligue islamique pour la Paix au Faso ne saurait conclure ses propos sans avoir une pensée pieuse et de bénédictions à l’endroit du SYNTSHA et par là, implorer Allah le Tout puissant de déverser sa miséricorde et sa protection sur notre chère patrie, le Burkina Faso.

Qu’Allah bénisse le Burkina Faso.

Pour la paix, la paix et la paix.

Ouagadougou, le 27 Octobre 2019

Le président

El Adj. Ousseni Tapsoba

Ambassadeur de paix.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *